Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Femme égorgée : la cellule psychologique à l'œuvre

0 15.01.2013 18:06
Après l'agression mortelle de Nicole Châtelain, samedi matin avenue Pasteur à Angers, une cellule de soutien psychologique a été mise en place par la Ville et le secteur IV du centre médico psychologique.

Après l'agression mortelle de Nicole Châtelain, samedi matin avenue Pasteur à Angers, une cellule de soutien psychologique a été mise en place par la Ville et le secteur IV du centre médico psychologique.

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin Clair

Après l'agression mortelle de Nicole Châtelain, samedi matin avenue Pasteur à Angers, une cellule de soutien psychologique a été mise en place par la Ville et le secteur IV du centre médico psychologique.

Les témoins du meurtre peuvent appeler au numéro suivant : 02.41.80.76.69. Toute personne désireuse de s’entretenir avec un professionnel peut s’y adresser.

Dans un communiqué, le maire d'Angers Frédéric Béatse indique avoir "demandé expressément que la meilleure écoute leur soit assurée. De plus, un courrier a été adressé dès aujourd’hui aux habitants de l’immeuble du 97 avenue Pasteur et aux riverains. Frédéric Béatse reste informé des suites judiciaires données à cette affaire, et notamment de l’enquête en cours. Madame Chatelain travaillait jusqu’à son récent départ en retraite dans une association angevine de lutte contre l’exclusion, Promo Jeunes. Son professionnalisme et son dévouement étaient reconnus par tous, collègues et acteurs du secteur de l’insertion. Frédéric Béatse tient à rendre hommage à son engagement associatif et professionnel et présente de nouveau ses condoléances les plus sincères à sa famille et à ses proches."

Notre reportage, le point sur l'enquête à lire dans Le Courrier de l'Ouest de mercredi

A lire aussi :

Le procureur communiquera mardi soir

Egorgée en pleine rue à Angers : « Nicole mérite tous les éloges »

Femme égorgée : le présumé meurtrier placé en garde à vue

L'agresseur devrait être entendu cette semaine

Tout un quartier boulversé

"Il était comme un fou"

"Ça ressemble à un coup de folie"

Le maire d'Angers "horrifié

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.