Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Devenue végane après avoir vu une vidéo sur un élevage de lapins

0 24.09.2017 18:35
Marion Kroener manifestait samedi à Angers contre les élevages intensifs de poulets de chair.

Marion Kroener manifestait samedi à Angers contre les élevages intensifs de poulets de chair.

Photo Le Courrier de l'Ouest

Marion Kroener, co-référente du groupe local L214 à Angers, participera mardi soir à la « nuit debout » devant l’abattoir Elivia du Lion-d’Angers. La militante manifestait déjà samedi à Angers contre les élevages intensifs de poulets de chair.
Vous êtes végane. Qu’est-ce qui vous différencie des végétariens et des végétaliens ?
Marion Kroener : « Le végétarien ne mange pas de chair animale. Le végétalien est un végétarien qui ne consomme pas non plus ce qui est produit par les animaux, ni œufs, ni lait, ni miel. Le végan est un végétalien qui vit dans une philosophie de lutte contre toutes les formes d’exploitation animale. Nous ne portons pas de cuir, pas de fourrure, pas de laine, pas de produits de beauté testés sur des animaux. Nous n’allons pas au zoo, au cirque, ou voir des spectacles qui mettent en scène des animaux. Nous sommes contre la chasse et contre les expérimentations animales ».
Depuis quand êtes-vous devenue végane ?
« Cela m’est venu il y a trois ans, en regardant une vidéo sur un élevage de lapins en Bretagne. J’ai vu les mauvais traitements infligés aux animaux. C’était immonde. Pourtant, je ne mangeais déjà pas de lapin. Mais ça a été une prise de conscience. Je me suis aperçue qu’on est complètement conditionné depuis notre enfance. Je pense que les animaux ont autant que nous le droit de vivre sur cette planète et de vivre libres ».
Qu’avez-vous fait après avoir vu ce reportage ?
« J’ai ouvert mon frigo. J’ai fini le fromage et le lait. Mais j’ai donné ce qui restait de viande à mes chats. Et j’ai jeté tous mes produits de beauté qui étaient testés sur des animaux ».

L'interview complète est à lire dans Le Courrier de l'Ouest de ce lundi.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.