Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Crêpes bannies sur les trottoirs : « Je suis juste dans mon rôle »

5 11.02.2013 09:15
Jacques Motteau (à gauche), adjoint au commerce du maire, Frédéric Béatse.

Jacques Motteau (à gauche), adjoint au commerce du maire, Frédéric Béatse.

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin Clair

La mairie d'Angers a demandé aux commerçants du centre-ville de ne plus faire de crêpes sur la voirie (lire par ici). L'affaire a fait grand bruit. Pour Jacques Motteau, c’est toujours la même histoire : « 99 % des commerçants sont dans les clous, 1 % refuse de respecter les règles et joue au chat et à la souris ».

Car selon l’adjoint au commerce, tous connaissent le document qui justifie ses procès-verbaux : le règlement d’occupation commerciale. L’article en question proscrit toute cuisson sur l’espace public, des crêpes comme du reste, sauf autorisation exceptionnelle. L’élu, qui cristallise déjà les rancœurs de nombreux commerçants, réfute l’idée de vouloir les accabler : « Je suis juste dans mon rôle. Je raisonne non pas en fonction de cas particuliers mais de l’intérêt général. Je me dois de faire respecter le règlement, comme on respecte le code de la roue même s’il fait parfois râler ».

En l’occurrence, l’interdiction d’utiliser des crêpières sur le domaine public vise trois objectifs : harmoniser le plateau piétonnier sur le plan visuel, préserver son accessibilité et limiter les nuisances. « Si on autorise pour un, on autorise pour tous, martèle Jacques Motteau. Si on tolère les crêpes, certains nous demanderont de sortir une friteuse, d’autres un barbecue. Et ça deviendra très vite l’anarchie ».

 

sondage

Commentaires (5)

L'intelligence (du latin :
Bruno (non vérifié) lun, 11/02/2013 - 15:52

L'intelligence (du latin : intelligentare - « faculté de comprendre ») est l'ensemble des facultés mentales permettant de comprendre les choses et les faits, de découvrir les relations entre eux et d'aboutir à la connaissance conceptuelle et rationnelle (par opposition à la sensation et à l'intuition).
Avant de vous coucher Mr motteau apprenez par coeur le sens de l'intelligence
Vous n’êtes pas a votre place
N avez vous pas liquider une société alors que vous étié en mandat réfléchissez les commerçants sont les acteurs de la ville
grace a eux vous toucher votre indemnités en tant d’élu peut être beaucoup trop importante par rapport au travail donne et aux resultats

M. l' adjoint au commerce,
olivierf lun, 11/02/2013 - 15:11

M. l' adjoint au commerce, mais pas aux commerces, défend l' intérêt général, et une nouvelle fois avec une mesure qui met en colère le secteur économique dont il a la charge, cela devient à la longue une vrai performence. A quand une mesure qui fera plaisir aux commerçants, par exemple, leur permettre, sans un euro d' argent public,c' est original en ce moment, de rapporter des impôts, taxes, cotisations, heures de travail, emplois, redevances, bref de faire leur travail, dans le cadre de la loi et pour ceux qui le veulent; cinq dimanches par an, avant noêl ? C' est cela aussi, l' intérêt général.

A quand le changement d'adjoint au commerce ?
DOVE lun, 11/02/2013 - 13:26

Très étrange...Les crêpes dans les Chalets de Noël, cela ne gênait pas la municipalité...Tout comme les ouvertures des chalets les dimanches de décembre alors que cela avait été refusé aux commerces d'Angers. Encore une belle démonstration d'équité et de cohérence !
Mr Le Maire, qu'attendez-vous pour recruter un adjoint au commerce compétent ? La liste des "bourdes" de Mr Motteau s'allonge...

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.