Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Christophe Béchu s'insurge contre la suppression de l'INAO à Angers

1 04.06.2013 19:09
Le président du Conseil général de Maine-et-Loire, Christophe Béchu.

Le président du Conseil général de Maine-et-Loire, Christophe Béchu.

Photo archives Le Courrier de l'Ouest - Josselin Clair

Le projet de réorganisation territoriale qui prévoit de supprimer l’antenne d’Angers de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO) ne plaît pas du tout au président UMP du conseil général. "La fermeture du site angevin est inacceptable et je demande au ministère de l’Agriculture de revoir sa copie. Je lui ai écris en ce sens dès ce soir. La suppression de l’antenne d’Angers aurait des conséquences graves pour le département de Maine-et-Loire, qui est le premier en production AOC du Val de Loire et le cinquième au plan national. Outre le fait que le site d’Angers et ses onze agents constituent une entité viable, qui a su jusqu’ici mener sa mission avec efficacité, le projet de réorganisation ne tient pas compte du rôle central du département de Maine-et-Loire et du lien nécessaire de proximité avec les acteurs, notamment dans un secteur viticole qui a fait la réputation et l’identité de l’Anjou. Dans ces conditions, Nantes n’a à l’évidence aucune légitimité pour être le porte-drapeau dans ce secteur d’activités. Par ailleurs, Végépolys, qui est installé à Angers, est un pôle de compétitivité à vocation mondiale dans le domaine du végétal. Il aide quotidiennement à la synergie entre les différents acteurs des filières (exploitations, entreprises, centres de recherches et de formations, administration). Pour toutes ces raisons, la proposition de réorganisation territoriale de l’INAO n’est ni cohérente ni pertinente. L’hypothèse de la fermeture du bureau angevin porterait un coup extrêmement dur au monde agricole, déjà confronté à des difficultés économiques majeures".


 

Commentaires (1)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.