Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Ces producteurs qui réinventent l'horticulture

0 21.02.2017 17:13
  • Photo Courrier de l'Ouest

    Bellard-Crochet cultive des plantes fleuries sur 7,5 hectares à Sainte-Gemmes et Brain-sur-l'Authion.

  • Photo Courrier de l'Ouest

    Bellard-Crochet a investi dans un moteur de cogénération, qui chauffe ses serres pour un coût quasiment nul.

En quelques mois, l’horticulture angevine a vu faner plusieurs entreprises centenaires. Si certains producteurs y voient une fatalité, d’autres se retroussent les manches pour résister à la crise, comme Bellard-Crochet à Sainte-Gemmes-sur-Loire. Grâce à sa fusion avec Fleurs de l’Authion en 2015, le producteur de plantes fleuries a pu investir 2,6 millions d'euros dans un moteur de cogénération, qui chauffe ses serres à moindre coût. "C'est la seule façon de redevenir compétitif", assure Louis-Luc Bellard, l'un des associés.

A Soucelles, Hortensias France Production a misé sur l'innovation. Créée en 2010, sa variété brevetée Magical, dont les fleurs changent de couleur, représente désormais un quart de la production. "On a créé nous-mêmes la demande", analyse Kees Eveleens, qui co-dirige l'entreprise. Malgré la crise, le nombre de plants vendus a augmenté de 50% en cinq ans.

Pour Gino Boismorin, directeur du pôle de compétitivité Vegepolys, l'innovation, l'investissement et la collaboration seront les trois clés du rebond de la filière.

A lire dans Le Courrier de l'Ouest du mercredi 22 février.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.