Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Au JO à Rio, Nicolas a presque tout vu !

0 31.08.2016 10:55
Angers. Au JO à Rio, Nicolas a presque tout vu !

Angers. Au JO à Rio, Nicolas a presque tout vu !

Photo Le Courrier de l'Ouest - Laurent COMBET

Athlétisme d’abord, mais aussi football, handball, rugby à sept… : l’Angevin Nicolas Tubeuf a suivi pas moins de vingt sports aux Jeux olympiques de Rio. Il aura perdu plus de cinq kilos mais gagné d’intenses moments de fraternité.

Si Nicolas Tubeuf ne devait garder qu’un souvenir, ce serait la finale du tournoi de football entre le Brésil et l’Allemagne. « C’était la revanche de la demi-finale de la coupe du monde 2014, tout le stade était jaune. Hommes, femmes, enfants, tout le monde chantait et dansait. J’en avais la chair de poule ».
La chair de poule, le chef d’entreprise angevin l’aura ressentie à bien d’autres occasions pendant ses deux semaines olympiques à Rio de Janeiro.
Il était là quand le judoka Teddy Riner a conservé l’or sur le tatami. Encore là quand Christophe Lemaître, le coureur français de 200 mètres, a décroché le bronze. Toujours là quand le Sud Africain Wayde van Niekerk a atomisé le record du monde du 400 m.
Et que dire de son admiration pour le roi du sprint, Usain Bolt, qu’il avait déjà vu aux JO de Londres et aux mondiaux de Moscou : « Il est extraordinaire ; il gagne par sa force propre mais aussi par la crainte qu’il inspire aux adversaires ».

 

Retrouvez le périple de l'homme de Rio et son sentiment sur les sifflets destinés à Renaud Lavillenie dans Le Courrier de l'Ouest de ce mercredi 31 août

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.