Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Ardoisières de Trélazé : la chronique d'une mort annoncée

0 25.11.2013 13:18
De 15 000 tonnes il y a huit ans, la production d'ardoise est descendue sous les 8 000 tonnes l'an dernier.

De 15 000 tonnes il y a huit ans, la production d'ardoise est descendue sous les 8 000 tonnes l'an dernier.

Photo Le Courrier de l'Ouest

L'annonce de la fermeture des Ardoisières de Trélazé qui emploie 160 salariés constitue l'épilogue de la chronique d'une mort annoncée.

Avec près de 12 millions d'euros de pertes ces quatres dernières années, une activité au ralenti et des recherches minières de pierre de qualité en échec, la situation économique des Ardoisières d'Angers ne cessaient de se dégrader.

De "préoccupante", comme la qualifiait le directeur du site Philippe Dufour cet été, la situation est devenue critique.

Depuis vendredi dernier, les ouvriers vivent une nouvelle période de chômage partiel, la deuxième depuis la reprise de septembre.

A la fin de la semaine, ils en seront à 75 jours de chômage partiel depuis janvier, soit 55 de plus que pour toute l'année 2012.

 

A lire aussi :

- Les Ardoisières de Trélazé, dernier site minier d'ardoises en France, vont fermer

- Ardoisières de Trélazé : la chronique d'une mort annoncée

- Ardoisières de Trélazé : les raisons de la fermeture selon la direction

- Ardoisières. "Une catastrophe ! Nous allons devoir poser de l'ardoise d'Espagne"

- Ardoisières d'Angers : la CGT refuse la fatalité de la fermeture

- "Un drame pour les mineurs et leurs famille", souligne Marc Goua

- Fermeture des Ardoisières : le maire d'Angers parle d'une "situation tragique"

- Angers. Fermeture des Ardoisières de Trélazé : "Tristesse", dit l'Agglo

- "Un choc affectif" pour le président du Conseil général Christophe Béchu

- La Fermeture des Ardoisières "concerne tout l'Anjou" juge Grégory Blanc


 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.