Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Arbre décapité : Béatse promet de replanter autant qu'il le faut

2 10.12.2013 14:31
Frédéric Béatse dénonce une "guérilla antirépublicaine à la petite semaine".

Frédéric Béatse dénonce une "guérilla antirépublicaine à la petite semaine".

Photo Le Courrier de l'Ouest

Le maire d'Angers Frédéric Béatse a réagi avec vigueur après la découverte ce matin de l'arbre de la laïcité à nouveau décapité après avoir été replanté dimanche.

Voici ce qu'il écrit :

"Ils ont osé ! L’arbre de la Laïcité que je venais de replanter dimanche en compagnie de plusieurs centaines d’Angevins a de nouveau été décapité, dans la nuit du 9 au 10 décembre. Le doute n’est donc plus permis sur l’intention symbolique du ou des auteurs, qui mènent une sorte de guérilla « antirépublicaine » à la petite semaine. Quelque chose ne tourne pas rond dans la tête de ces tristes personnes." […]

"Etant donné le sort subi par le premier arbre, nous avions bien protégé le tronc du nouveau chêne. Cela n’a pas suffi. Nous le savons tous, la violence et la bêtise n’ont, par définition, pas de limite. Je tiens à dire toute ma tristesse et un certain désarroi face à ce geste. Mais que le ou les auteurs de cet acte sachent que nous ne nous laisserons pas impressionner par leur violence. Nous ne jouons pas du tout dans la même cour".

"Nous, les Républicains, nous agissons au grand jour, en pleine lumière, sommes fiers de nos valeurs et capables d’assumer nos actes devant les citoyens de notre ville. Eux, ils agissent la nuit, certainement masqués et incapables d’assumer publiquement leurs actes. Cela n’a rien à voir".

"Franchement, plus que du mépris, c’est de la pitié que m’inspirent ces gens. Mais qu’ils sachent que je replanterai une nouvelle fois cette arbre et encore et encore… autant de fois qu’il le faut. Les ennemis de la République ne gagneront jamais. Angers est une ville de tolérance, républicaine et fière de l’être."

Plus d'informations dans Le Courrier de l'Ouest de mercredi, édition Angers.

Lire aussi :

- L'arbre avait été replanté dimanche matin

- Mais qui a massacré l'arbre de la laïcité ?

Commentaires (2)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.