Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Affiches avec des couples gays retirées : la ministre saisit la justice

2 22.11.2016 15:28
  • Photo AFP

    Angers. Affiches avec des couples gays retirées : la ministre de la Santé Marisol Touraine saisit la justice

  • capture d'écran Twitter

    Angers. Affiches avec des couples gays retirées : la ministre saisit la justice

L'affaire des affiches avec des couples gays retirées à Angers prend une ampleur nationale. La ministre de la Santé va saisir la justice.

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a annoncé ce mardi "saisir la justice" après la "censure" par "certains maires" d'une campagne de prévention contre le sida montrant des couples homosexuels, les élus jugeant les affiches contraires "aux bonnes moeurs" ou "provocantes". 


"Pour la santé publique et contre l'homophobie, je saisis la justice après la censure par certains maires de la campagne de prévention du VIH", a écrit la ministre sur le réseau social Twitter, en réaction notamment à un arrêté d'interdiction pris par la municipalité d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, dirigée par un maire Les Républicains. 


La campagne, lancée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, met en avant des couples d'hommes ou de femmes avec des messages tels que "Aimer, s'éclater, s'oublier. Les situations varient. Les modes de protection aussi". 


"Pour la santé publique et contre l'homophobie, je saisis la justice"


Dans un arrêté signé lundi, le maire LR d'Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza considère que ces affiches sont "contraires aux bonnes moeurs et à la moralité" et "portent atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l'enfance et de la jeunesse". 
L'arrêté précise que ces affiches, diffusées notamment sur les abribus, "devront être retirées ou masquées". 


"Protéger les enfants"


A Angers, les mêmes affiches ont aussi été retirées "pour protéger les enfants les plus jeunes des visuels et des messages", selon le maire LR de la ville, Christophe Béchu, pour qui "le contenu et la forme de la campagne peuvent être ressentis comme provocants". 


Une source proche de JC Decaux a expliqué qu'une dizaine de villes sur les 130 où la campagne est diffusée avaient écrit à la société d'affichage pour demander de retirer les affiches.

Contractuellement l'entreprise est obligée de le faire à partir du moment où elle reçoit une demande écrite d'une municipalité, a-t-on précisé. 


+++++ A lire aussi : Angers Polémique : le maire fait retirer des affiches avec des couples gays

+++++ A Votre avis : Etes-vous choqué par la décision de la Ville de retirer les affiches avec des couples gays ?

 

Et ci-dessous notre frise sur trois ans de polémiques en Anjou autour des questions de société.

Pour afficher la frise en plein écran, cliquez ici

 

 


++++ Retrouvez toute l'affaire en page 2 du Courrier de l'Ouest de mercredi 23 novembre

Commentaires (2)

ABRIBUS CAMPAGNE NATIONALE VIH
michel langevin mer, 23/11/2016 - 16:08

" Le poids des maux, le choc des photos..."
Comment pouvons-nous supprimer les photos d'une campagne nationale d'information, de prévention d'un des plus grand fléau contemporain qui serait en recrudescence ? Angers ne serait pas frappé par tous ces maux dont le Sida ?
Mais voilà, nous sommes à Angers. Que ne ferait-on pas pour ne pas déplaire à son électorat? Celui en loden, en jupes plissées tissus écossais évoluant dans les quartiers St Joseph, avenue Jeanne d'Arc, Madeleine, Bd Foch...et ailleurs.
St Pie X et ses nombreux adeptes en Anjou, ont certainement dû entonner un chant d'action de grâce à l'intention de Monsieur le Maire (non, pas Bruno, Christophe ! )
Finalement, tout ça n'a rien d'étonnant. Quand on voit que F. Poisson, à Angers a réalisé aux primaires dimanche dernier un meilleur score que la "gauchiste" qu'est NKM... !

honte a la touraine
pimaca@orange.fr mer, 23/11/2016 - 07:30

encore & encore du zele et plus encore un manque de pudeur et civisme , bien vu de retirer ces affiches pour minimiser la vue des jeunes ne comprenant pas ces actes et doivent demander aux parents l'explication plutôt harde , pas la peine car même sans affiches ils ce reproduisent .

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.