Alerte aux jouets avec aimants

Deux médecins britanniques lancent un cri d’alarme face au risque d’ingestion par les enfants, de petits aimants présents sur certains jouets. Publié récemment dans The Lancet, leur avertissement rejoint celui qui avait été lancé dès 2008 par le Bureau européen des Unions de Consommateurs (BEUC). Ce dernier dénonçait alors les risques de « torsion, perforation ou obstruction intestinales mortelles » si un enfant avalait un de ces aimants.

Aujourd’hui justement, les Dr Anil Thomas George et Sandeep Motiwale (Hôpital universitaire de Nottingham), rapportent deux cas d’ingestion d’aimants par de jeunes enfants. Celui d’un nourrisson de 18 mois d’abord, qui avait avalé pas moins de… 10 petits aimants. Et celui d’un petit de 8 ans qui avait ingéré une bande magnétique de 2 centimètres de long. Elle aussi provenait de l’intérieur d’un jouet. L’un comme l’autre ont dû subir une intervention chirurgicale.

L’ingestion occasionnelle d’un aimant ou d’un magnet ne présente pas de danger en soi. L’objet s’il est assez petit, passe généralement par le système digestif. Il est donc éliminé par les voies naturelles. En revanche, le scénario peut virer au drame lorsque deux ou plusieurs aimants sont avalés. « Ils sont alors attirés les uns vers les autres » expliquent les deux médecins. « Ils peuvent ainsi provoquer des fistules entre des segments d’intestins. Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent avoir de graves conséquences ».

Les médecins britanniques ajoutent que « cette ingestion est indolore et n’est pas source d’inconfort. Il est donc difficile pour les parents de savoir que leur enfant court un risque ». Comme le souligne le Dr Anil Thomas George, « l’abondance de jouets bon marché contenant des aimants est préoccupante. Les parents doivent être avertis des risques qu’ils présentent, en particulier pour les petits enfants. ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.