Afrique de l’Ouest : la difficile riposte contre le choléra

L’épidémie de choléra sévit toujours en Sierra Leone mais aussi dans le pays voisin, en République de Guinée. Au total, depuis le début de l’année, environ 25 000 cas ont été recensés dans ces deux Etats d’Afrique de l’Ouest. Et près de 400 personnes sont décédées.

Au 16 septembre 2012, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait enregistré 18 508 cas de choléra en Sierra Leone, dont 271 décès. La majorité des malades (60%) ont été répertoriés à Freetown, la capitale, située dans l’ouest du pays. « Le ministère de la Santé travaille en étroite collaboration avec ses différents partenaires pour intensifier la riposte », explique l’OMS.

L’épidémie sévit depuis janvier 2012 et le nombre de cas ne cesse d’augmenter. Il y en avait ainsi 16 360 au 5 septembre puis 18 508 (soit une augmentation de 12%), 11 jours plus tard… La situation est donc critique. A tel point qu’Ernest Bai Koroma, le président, évoque une « crise humanitaire ». Rappelons par ailleurs, que le pays n'avait pas connu une épidémie de choléra de cette ampleur, depuis 1995.

Pas de campagne de vaccination au Sierra Leone

En République de Guinée, 6 000 cas (dont 111 morts) étaient recensés à la publication du dernier bilan disponible, le 4 septembre dernier. En avril et mai, une campagne de vaccination a été réalisée à Boffa et à Forecariah, deux villes situées à proximité de Conakry, la capitale. Aujourd’hui, « certains habitants demandent à être vaccinés à leur tour », a déclaré le ministre de la Santé à l’IRIN, le service d’information, émanant du Bureau de la Coordination des Affaires humanitaires de l’ONU.

Plus récemment, 7 500 pèlerins qui s’apprêtent à partir à La Mecque pour le Hajj ont également été vaccinés. La mise en place de campagne de vaccination dans des villes très étendues et très peuplées comme Conakry et Freetown apparaît toutefois compromise. Niklas Bergstrand, en charge de la communication à Médecins Sans frontières a notamment souligné que Freetown « est tellement immense que nous aurions à vacciner au moins un million de personnes. Ce qui est très difficile sur le plan logistique ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.