Adopter un chien d’aveugles, ce n’est pas si compliqué

Chaque année en France, près de 200 chiens guides sont remis à des personnes malvoyantes ou aveugles. Ce qui signifie en fait, que seulement 1% de ceux à qui ces chiens sont destinés en bénéficient. Comment expliquer cette situation ? Est-elle liée à un manque de chiens, à un défaut d’information ? Les réponses de Christine Turc, de l’Association Les chiens guides d’aveugles de l’Ouest.

« La raison (de cet état de faits) n’est pas univoque » nous explique-t-elle. « Tout d’abord le public a changé. Il y a encore quelques années, nous ne nous tournions que vers les aveugles. Depuis, nous nous sommes également préoccupés des malvoyants. Ensuite, beaucoup appréhendent le fait d’avoir un chien, parce qu’ils n’ont qu’une autonomie limitée. Ils ne s’imaginent donc pas avec un animal. Enfin le manque d’information constitue sans doute la principale raison. Ils sont nombreux par exemple, à ne pas savoir que le chien leur est remis gratuitement… ».

Une meilleure communication permettrait aux écoles de « remettre un chien par jour d’ici 2015, au lieu de 200 par an aujourd’hui ». Ainsi la Fédération française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC) tient-elle à informer les déficients visuels et leur famille :

Pour obtenir un chien, il n’est pas nécessaire d’avoir une activité professionnelle ;

Les malvoyants aussi peuvent en bénéficier ;

Il faut en revanche, avoir plus de 16 ans ;

Les maîtres peuvent bénéficier d’une allocation forfaitaire de 50 euros par mois pour les frais d’entretien du chien ;

Dès que le chien part en retraite, un nouvel animal est remis au maître ». Vers l’âge de 9 ans, les chiens guides passent un bilan de santé spécifique pour savoir s’ils sont encore assez alertes pour guider leur maître en toute sécurité. « Ils prennent généralement leur retraite dans les mois qui suivent précise la FFAC.

A noter qu’entre le 24 et le 30 septembre aura lieu la première Semaine du chien guide d’aveugles. Nous ne manquerons pas d’y revenir.

Aller plus loin Pour en savoir plus sur les chiens guides d’aveugles, un numéro vert (Appel gratuit depuis un poste fixe) est à votre disposition. En composant le 0 800 147 852, c’est un propriétaire de chien guide qui répondra à vos questions. Vous trouverez également des informations sur le www.chiensguides.fr. Chaque année en France, près de 200 chiens guides sont remis à des personnes malvoyantes ou aveugles. Ce qui signifie en fait, que seulement 1% de ceux à qui ces chiens sont destinés en bénéficient. Comment expliquer cette situation ? Est-elle liée à un manque de chiens, à un défaut d’information ? Les réponses de Christine Turc, de l’Association Les chiens guides d’aveugles de l’Ouest.

« La raison (de cet état de faits) n’est pas univoque » nous explique-t-elle. « Tout d’abord le public a changé. Il y a encore quelques années, nous ne nous tournions que vers les aveugles. Depuis, nous nous sommes également préoccupés des malvoyants. Ensuite, beaucoup appréhendent le fait d’avoir un chien, parce qu’ils n’ont qu’une autonomie limitée. Ils ne s’imaginent donc pas avec un animal. Enfin le manque d’information constitue sans doute la principale raison. Ils sont nombreux par exemple, à ne pas savoir que le chien leur est remis gratuitement… ».

Une meilleure communication permettrait aux écoles de « remettre un chien par jour d’ici 2015, au lieu de 200 par an aujourd’hui ». Ainsi la Fédération française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC) tient-elle à informer les déficients visuels et leur famille :

Pour obtenir un chien, il n’est pas nécessaire d’avoir une activité professionnelle ;

Les malvoyants aussi peuvent en bénéficier ;

Il faut en revanche, avoir plus de 16 ans ;

Les maîtres peuvent bénéficier d’une allocation forfaitaire de 50 euros par mois pour les frais d’entretien du chien ;

Dès que le chien part en retraite, un nouvel animal est remis au maître ». Vers l’âge de 9 ans, les chiens guides passent un bilan de santé spécifique pour savoir s’ils sont encore assez alertes pour guider leur maître en toute sécurité. « Ils prennent généralement leur retraite dans les mois qui suivent précise la FFAC.

A noter qu’entre le 24 et le 30 septembre aura lieu la première Semaine du chien guide d’aveugles. Nous ne manquerons pas d’y revenir.

Aller plus loin Pour en savoir plus sur les chiens guides d’aveugles, un numéro vert (Appel gratuit depuis un poste fixe) est à votre disposition. En composant le 0 800 147 852, c’est un propriétaire de chien guide qui répondra à vos questions. Vous trouverez également des informations sur le www.chiensguides.fr. Chaque année en France, près de 200 chiens guides sont remis à des personnes malvoyantes ou aveugles. Ce qui signifie en fait, que seulement 1% de ceux à qui ces chiens sont destinés en bénéficient. Comment expliquer cette situation ? Est-elle liée à un manque de chiens, à un défaut d’information ? Les réponses de Christine Turc, de l’Association Les chiens guides d’aveugles de l’Ouest.

« La raison (de cet état de faits) n’est pas univoque » nous explique-t-elle. « Tout d’abord le public a changé. Il y a encore quelques années, nous ne nous tournions que vers les aveugles. Depuis, nous nous sommes également préoccupés des malvoyants. Ensuite, beaucoup appréhendent le fait d’avoir un chien, parce qu’ils n’ont qu’une autonomie limitée. Ils ne s’imaginent donc pas avec un animal. Enfin le manque d’information constitue sans doute la principale raison. Ils sont nombreux par exemple, à ne pas savoir que le chien leur est remis gratuitement… ».

Une meilleure communication permettrait aux écoles de « remettre un chien par jour d’ici 2015, au lieu de 200 par an aujourd’hui ». Ainsi la Fédération française des Associations de Chiens guides d’aveugles (FFAC) tient-elle à informer les déficients visuels et leur famille :

Pour obtenir un chien, il n’est pas nécessaire d’avoir une activité professionnelle ;

Les malvoyants aussi peuvent en bénéficier ;

Il faut en revanche, avoir plus de 16 ans ;

Les maîtres peuvent bénéficier d’une allocation forfaitaire de 50 euros par mois pour les frais d’entretien du chien ;

Dès que le chien part en retraite, un nouvel animal est remis au maître ». Vers l’âge de 9 ans, les chiens guides passent un bilan de santé spécifique pour savoir s’ils sont encore assez alertes pour guider leur maître en toute sécurité. « Ils prennent généralement leur retraite dans les mois qui suivent précise la FFAC.

A noter qu’entre le 24 et le 30 septembre aura lieu la première Semaine du chien guide d’aveugles. Nous ne manquerons pas d’y revenir.

Aller plus loin Pour en savoir plus sur les chiens guides d’aveugles, un numéro vert (Appel gratuit depuis un poste fixe) est à votre disposition. En composant le 0 800 147 852, c’est un propriétaire de chien guide qui répondra à vos questions. Vous trouverez également des informations sur le www.chiensguides.fr.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.