Accidents de la vie courante : la surveillance, clé de la prévention

Chaque année en France, plus de 230 enfants de moins de 15 ans décèdent des suites d’un accident de la vie courante. Soit 5 morts par semaine. Si les causes sont généralement connues, ce qui l’est moins en revanche, ce sont les circonstances qui conduisent à de tels drames. Afin d’améliorer ces connaissances, l’InVS a mené l’enquête. Résultat (sans grande surprise hélas) : dans la majorité des cas, un défaut de surveillance est en cause.

L’Institut de Veille sanitaire (InVS) a conduit ce ce travail baptisé MAC-15 - mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans dans trois régions : Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Au total, 76 décès d’enfants faisant « suite accident de la vie courante » ont été recensés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2009. Dans plus de la moitié des cas, il s’agissait d’enfants de moins de 4 ans, victimes de noyade, de chute, de suffocation ou d’un incendie.

L’entourage de l’enfant directement mis en cause

Selon l’InVS, « les informations recueillies fournissaient assez d’éléments sur les circonstances de l’accident ayant conduit au décès ». D’une manière générale, un manque d’attention de l’adulte est l’origine de 3 décès sur 4. L’Institut met en évidence les « . La majorité des noyades suivies d’un décès d’enfants de moins de 5 ans a pour cause le manque de surveillance des parents ou de l’adulte responsable. De même, l’enquête ‘Défenestration’ a montré que le défaut de surveillance des adultes jouait un rôle majeur dans la survenue de ces accidents ». Cette enquête devrait ainsi servir de base à la mise en place de campagne de prévention et de sensibilisation. A coup sûr, leurs promoteurs insisteront « sur l’importance de la surveillance parentale ou d’un adulte ».

Aller plus loin : Consultez l’intégralité de l’étude MAC-15 « mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.