A la rentrée, votre chien aussi reprend ses bonnes habitudes

Les vacances sont terminées et peut être avez-vous (légèrement…) abusés du farniente et des bons petits repas en famille ou entre amis. Victime collatérale – et inattendue – de cette oisiveté… votre chien a lui aussi adopté votre mode de vie estival ! La rentrée est l’occasion de reprendre les bonnes habitudes et de le mettre à la pesée !

Les risques associés au surpoids chez un chien ne sont pas si éloignés des nôtres : insuffisance cardiaque, articulations douloureuses, diabète… Heureusement tout cela n’est pas irrémédiable.

Côtes en vue !

Pour un maître, il n’est pas toujours facile de se rendre compte de la surcharge pondérale de son animal. Elle évolue de façon sournoise à tel point que vous vous habituez à ses nouvelles rondeurs. Dans Le guide du chien heureux, la journaliste Sophie de Villenoisy explique qu’un chien est considéré comme trop gros « si on ne lui palpe plus facilement les côtes. Si on les voit trop bien, l’animal est trop maigre, si on les voit plus, il est trop gros ». Et pour en être certain, demander l’avis de votre vétérinaire.

On arrête les sucreries et on se remet au sport

Si au cours de vos vacances, vous aviez pris l’habitude de faire plaisir à votre animal en lui offrant - plus qu’à l’accoutumée - des friandises, montrez-vous désormais raisonnable. En effet, en lui proposant une petite douceur ou les restes de vos repas, vous rompez son équilibre alimentaire. Evitez aussi certains aliments comme le chocolat ou les carcasses de volailles. Par ailleurs, les croquettes industrielles n’offrent pas toutes les mêmes qualités nutritionnelles. Pour être certain de ne pas choisir un produit trop salé ou trop sucré, demandez là encore conseil à votre vétérinaire.

Bien sur, le manque d’activité tend à noircir le tableau. Différentes études avaient déjà mis en lumière le fait que votre sédentarité pouvait entraîner un surpoids chez votre animal. Eh oui ! Alors, donnez l’exemple. Au lieu de le priver, sortez le chaque jour. Une bonne promenade, d’une vingtaine de minutes sera plus efficace qu’une diète.

Enfin, vous pourrez petit à petit lui faire découvrir le jogging et les parcours d’agilité. Ces efforts contribueront à le muscler. Mais avant d’entamer toute activité physique avec votre chien, vous devez tenir compte de son âge, de sa race et de sa condition physique. Là encore, seul le vétérinaire vous donnera les bons conseils.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.